Accueil
John Scharff , éleveur en Orégon, avait 84 ans lorsqu'il fut interrogé par Palmer Wagner au sujet de Chief 
Malheur.
Il avait acheté l'étalon à un certain M. Gibson. 
Chief Malheur avait été utilisé jusque là pour l'entraînement des chevaux de course sur les pistes de 
Portland. Sa mère était de type Thoroughbred et son père était arabe ou issu d'arabe. Ni l'un ni l'autre 
n'étaient enregistrés.
Chief Malheur toisait un peu plus d'1,50m, sa robe était blanche marquée de tâches alezan foncé et de 
formes assymétriques. Il portait la tête haute et avait des allures très relevées. Très confortable sous la 
selle, il apprenait vite et avait un sens du bétail très développé.
John Scharff affirme avoir connu au moins 130 poulains de Chief Malheur, la plupart jamais enregistrés.
 Plusieurs descendants directs de cet étalon se sont rendus célèbres comme Pocahontas, 
Chief Chico F-909, Chief Malheur Jr et des chevaux issus de cette lignée se sont distingués dans diverses
disciplines comme Rodéo Day F-3144, Tumalo Painter, Chief Halo ou Artesian Princess qui, la première, 
prouva l'intérêt de croiser les lignées Toby et Chief Malheur.
Malheur's Blue Arrow fut classée en 1972 parmi les meilleurs étalons en course et Jink's Spot remporta le 
titre de Champion National en English Pleasure en 1957.
Chief Malheur est à l'origine de chevaux qui ont marqué l'histoire de la race Appaloosa dans tout l'ouest 
des Etats-Unis, mais aussi à Hawaï et aux Philippines.

Chief Malheur
F-1274